La Nouvelle Figuration, l’art de la mémoire, journal intime 01.03 -08.03 – 15.03.2022 – FOCUS 4

55,00

Catherine Koenig vous propose un cycle court, trois mardis à la suite, pour étudier la Nouvelle figuration, l’art de la mémoire, journal intime.

Catégorie :

Description

La Nouvelle Figuration, l’art de la mémoire, journal intime 01.03 -08.03 – 15.03.2022 – FOCUS 4

En étant adhérent,  vous bénéficiez de 20% de réduction. Pour cela, il faut tout d’abord commander et payer votre carte d’adhérent, puis vous recevrez la carte d’adhérent à télécharger portant le code de réduction que vous ajouterez à la nouvelle commande d’activités.

Salle de l’AAO, 12A rue du Commerce, 68400 Riedisheim.

Focus-Trio est une activité proposée en exclusivité par l’Art à l’Œuvre. Ce sont des cours d’histoire de l’art d’une heure trente, trois mardis à la suite, pour étudier un mouvement ou un thème de l’histoire de l’art. Pour celles et ceux qui veulent des cycles courts.

Chaque séance se déroule en présentiel et est visible en direct et en rediffusion pendant une année en visio-conférence.

Dans les années 80, en réaction contre l’art conceptuel et minimal, une nouvelle génération d’artistes se lance dans un art figuratif à la fois subversif et politique. Peindre une image polysémique pour se placer dans une perspective narrative décomplexée fut l’un des enjeux de La Nouvelle Figuration.

Peindre l’oubli, décrire la honte, aller à la recherche des photographies des disparus sont les recherches artistiques d’Anselm Kieffer, de Georg Baselitz, ou de Christian Boltansky, nés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Porteurs de la mémoire collective, ils s’interrogent sur les histoires individuelles dévastées  par des douleurs indicibles.

Sophie Calle, Cindy Sherman, Nan Goldin explorent l’intimité, la narration, le double jeu. Sophie Calle, explore les méandres de la narration et de la mise en abîme. Parle-t-elle d’elle-même, parle-t-elle d’autrui? Cindy Sherman, se photographie sous les traits d’une femme de style élisabéthain, d’une ménagère, d’une adolescente, autoportraits d’une femme grimée, transformée et finalement invisible. Nan Goldin, marquée par le suicide de sa sœur en 1963, photographie sa famille et ses proches pour garder la trace fugace de la vie retraçant les cheminements aléatoires dans son cycle bouleversant  de la Ballad of Sexual Dependency.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Nouvelle Figuration, l’art de la mémoire, journal intime 01.03 -08.03 – 15.03.2022 – FOCUS 4”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.