Street Art et Art urbain, J.M. Basquiat, Banksy, 03.05 – 10.05 – 17.05.2021 – FOCUS 5

55,00

Catherine Koenig vous propose un cycle court, trois mardis à la suite, pour étudier le Street Art et l’Art urbain, J.M. Basquiat, Banksy.

Catégorie :

Description

Street Art et Art urbain, J.M. Basquiat, Banksy, 03.05 – 10.05 – 17.05 – FOCUS 5

En étant adhérent,  vous bénéficiez de 20% de réduction. Pour cela, il faut tout d’abord commander et payer votre carte d’adhérent, puis vous recevrez la carte d’adhérent à télécharger portant le code de réduction que vous ajouterez à la nouvelle commande d’activités.

Salle de l’AAO, 12A rue du Commerce, 68400 Riedisheim.

Focus-Trio est une activité proposée en exclusivité par l’Art à l’Œuvre. Ce sont des cours d’histoire de l’art d’une heure trente, trois mardis à la suite, pour étudier un mouvement ou un thème de l’histoire de l’art. Pour celles et ceux qui veulent des cycles courts.

Chaque séance se déroule en présentiel et est visible en direct et en rediffusion pendant une année en visio-conférence.

Le graffiti est né dans des villes à l’histoire mouvementée. Volonté d’expression libre, marquages de territoires, postures expressives, signatures calligraphiques, controverses, débats publics, le graffiti est multiple, fécond, polysémique. A travers ses cheminements de traverse, la ville se dévoile autrement, ses habitants se révèlent, les murs s’animent et se colorent, d’autres mots apparaissent.

De New York, années 70 à Berlin, années 90, le graffiti a été et est toujours un art politique qui accompagne plus que tout autre les mues des villes, les révolutions historiques, les transformations sociologiques de la cité.

Né à Brooklyn en 1960, Jean-Michel Basquiat, d’origine haïtienne et portoricaine est un des pionniers du street art américain. Dès la fin des années soixante-dix, il peint des graffs dans le métro new yorkais sous la signature SAMO pour Same Old Shit. Assez vite, SAMO intrigue et il est repéré par la scène de l’art contemporain. En quelques années, il devient un des artistes les plus en vue de New York. En 1983, il participe à la Biennale du Whitney Museum of American Art, il a à peine 23 ans. Mais, très vite, tout s’emballe, les galeries et les collectionneurs le harcèlent; il sombre dans la drogue et meurt en 1988 d’une overdose. Avec un art expressionniste, foudroyant de puissance et de rage, c’est le premier Noir Américain a percer dans le monde très select de l’art contemporain.

De Blek le Rat à  Banksy, les murs des villes se sont couverts de dessins au pochoirs, de petits  poèmes en prose, de silhouettes mouvantes. Œuvres éphémères, saugrenues, décalées, poétiques, mais aussi décapantes, insolentes quelquefois, souvent politiquement incorrectes mais si pertinentes qu’elles rendent la ville vivante, foisonnante et touchante.

Comment travaillent ces artistes? Se reconnaissent-ils comme des artistes? Quel est le statut de leurs œuvres? Comment s’inscrivent-ils dans l’histoire de l’art? Garderont-ils leur liberté d’expression, de création dans le marché de l’art contemporain?

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Street Art et Art urbain, J.M. Basquiat, Banksy, 03.05 – 10.05 – 17.05.2021 – FOCUS 5”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.